Site Internet de Guy Wagner
Personnel Theodorakis Professionnel Les Cyranos Publications Liens


  
Ce qu'ils en ont écrit

Critiques sur mes écrits XIV


"Mikis Theodorakis. Mia zoi ya tin Ellada"


La nouvelle biographie de Mikis est une de plus complètes de toutes celles qui existent, puisqu’elle parvient jusqu’à la première de Lysistrati (…). (APOGEVMATINI)


Au départ, Guy Wagner a écrit en allemand, ensuite en français, pour honorer une amitié et un compositeur qu’il admire… (EXPRES)


“Il nous manquait un livre pareil, a dit Mikis Theodorakis. (…) Le lecteur peut s’informer sur mes œuvres et sur l’époque pendant laquelle elles ont été écrites. Les œuvres ne sont pas relatées simplement. Il y a également leur analyse musicologique.”
L’édition comprend aussi des extraits des conversations de l’auteur et du compositeur, 60 photos rares, une chronologie (1922-2002), une discographie, une bibliographie et une filmographie complètes de Mikis Theodorakis, ainsi que la liste exhaustive de ses œuvres. La traduction est d’Evgenie Grammatikopoulos. (ELEFTEROS TYPOS)


Est-il facile d’écrire la biographie de Mikis Theodorakis, surtout si l’ambition de l’auteur est de garder un équilibre entre le compositeur et l’homme politique, de le situer dans le devenir historique de tout un siècle, d’inventorier et d’interpréter ses mouvements, de contenir son œuvre musicale – la plus volumineuse après celle de Bach, dit l’auteur, – dans un livre? Certes, non. (…)
Le résultat, cependant, semble-t-il, satisfait pleinement le compositeur: “C’est un livre très complet, il essaie d’équilibrer le musicien et le politique. C’est comme un manuel d’histoire qui permet à chacun de comprendre ce qui s’est passé en Grèce.” (TO ETHNOS)


“La vie de Mikis reflète toute la Grèce du 20e siècle, Mikis qui était à la fois la victime et l’homme qui agissait, a contribué à la formation de l’image actuelle de la Grèce, une image d’autorité.” Avec ces mots, l’auteur luxembourgeois Guy Wagner a décrit hier Mikis Theodorakis. Mikis, quant à lui, a dit: “C’était difficile pour un européen d’entrer dans la psychologie d’un Grec. Guy croyait qu’il allait connaître un musicien. Comment savoir qu’il connaîtrait quelqu’un qui change d’un moment à l’autre, comme les conditions…” (I KATHIMERINI)


“Apothéose d’une amitié”. C’est ainsi qu’a caractérisé Mikis Theodorakis la biographie: “Une vie pour la Grèce”, par le luxembourgeois Guy Wagner (…) “L’amitié n’a ni frontières, ni langue, elle a du cœur, a constaté le toujours torrentiel Mikis. Nous parlons en français, mais notre grande langue commune est celle de nos cœurs”. Et c’est cela qui a permis, semble-t-il à Wagner de surmonter tous les obstacles.
Guy Wagner c’est aussi celui qui se trouve derrière la page trilingue Internet qui jusqu’à maintenant a reçu 89.000 visites. 60 photographies rares et dessins complètent ce livre de 660 pages qui est vendu 25 EUR (…). (ELEFTEROTYPIA)


Guy Wagner admirateur de la musique de Theodorakis, a rencontré pour la première fois le compositeur en 1973 à un concert contre la dictature qu’il avait donné au Luxembourg. Leur amitié date de ce jour. “Guy Wagner est devenu un des nôtres”, a souligné Maria Farantouri, en se référant à l’auteur (…).“Bien qu’étranger, Guy Wagner, en écrivant la biographie de Mikis, a réussi à répertorier des conclusions historiques utiles pour la Grèce du 20e siècle”, a noté Christoforos Argyropoulos.
Mikis a remarqué que “spécialement les jeunes, peuvent apprendre dans les 600 pages du livre, toute l’histoire de la Grèce, depuis la catastrophe de l’Asie Mineure jusqu’à l’après-dictature.” (RIZOSPASTIS)


“L’auteur a fait un travail historique, dit Mikis, puisqu’il ne s’est pas contenté de conversations et entretiens, mais il a cherché et étudié.” – “Peut être qu’un phénomène comme Mikis ne peut pas être contenu dans un livre, a dit Maria Farantouri, mais Guy Wagner a donné le contours exact de Mikis Theodorakis aux étrangers et à travers cette œuvre, il est devenu lui aussi un Grec.” (I AVGI)


Quelqu’un pourrait dire: “Voilà encore une biographie de Mikis Theodorakis!” Ce serait une erreur. Aussi bien l’auteur Guy Wagner que Mikis Theodorakis ont démontré très clairement qu’il n’y avait pas simplement “encore une biographie”, mais une des œuvres les plus complètes sur la vie et l’œuvre de Mikis Theodorakis. (…)
Selon Mikis, “(…) dans le livre quelqu’un peut voir les choix que j’ai faits comme citoyen qui ne peut pas rester chez lui, mais découvrir aussi mon œuvre, ainsi que l’époque et les conditions dans lesquelles elle a été écrite (…)”. (ELEFTEROS TYPOS)


Toute la vie personnelle, artistique et politique de Mikis Theodorakis a été inventoriée avec des avis personnels par Guy Wagner, un des fondateurs de la Fondation Mikis Theodorakis FILIKI, dans un livre qui a été diffusé par les Editions Typothito de Georges Dardanos. (…)
Cette biographie complète et exhaustive ne s’attarde pas seulement aux événements tels quels, mais ils les décrit et les interprète dans le contexte historique individuel, en nous offrant ainsi un atlas de l’histoire grecque (et pas seulement) du 20e siècle. (…) Le texte, exceptionnellement précis dans ses formulations, se structure en 24 chapitres qui sont tous suivis de caractéristiques personnelles et d’extraits des conversations entre Mikis et l’auteur.
“Le plus grand problème qu’avait à affronter Wagner était qu’il avait à faire à quelqu’un qui changeait d’un jour à l’autre. Qui un jour disait: Je suis de gauche, et le lendemain disait: Vive Karamanlis!, qui s’est aligné selon les périodes avec la Nouvelle Démocratie, avec le Pasok, avec le PKG”, a dit Mikis Theodorakis. ( NIKI)


Selon Maria Farantouri, “Mikis n’est pas intéresse par les médiocres, mais par les grands. Et cela Guy Wagner l’a compris. Il est devenu un des nôtres." Et Maria Farantouri de compléter: "Wagner a écrit une biographie en montrant foi et passion pour l’homme et le musicien Theodorakis.” (…) “Le public est prêt a recevoir le défi de qualité du livre dans lequel se confirment des éléments de notre histoire contemporaine», a dit Christophoros Argyropoulos qui a souligné que l’amour de l’auteur pour Mikis, "va de pair avec son respect pour la tradition historique de Thucydide.” (I VRADINI)


Guy Wagner apporte le regard d’un non-Grec (…) Il a jugé Theodorakis d’une manière rationnelle, sans être influencé par l’acceptation ou le rejet des autres, sans connaître les composantes de son inspiration. (…) A travers sa longue amitié avec Theodorakis, il a entrepris de comprendre ce qui a conduit le pays à la guerre civile et pourquoi la junte a suscité tant des réactions.
Le résultat est ce livre, dans lequel la vie de Mikis constitue une histoire parallèle pour la narration de l’histoire de notre pays. Il est destiné autant à un public qui ignore complètement les circonstances qu’à quelqu’un qui veut (…) se remémorer les événements et se souvenir du fil des évolutions … (TO VIMA)


Nouvelle et volumineuse biographie de Mikis Theodorakis par le Luxembourgeois Guy Wagner, qui a consacré 170 émissions radiophoniques à son œuvre.
Mikis Theodorakis et Maria Farantouri, Christoforos Argyropoulos, et l’auteur ont présenté hier soir la biographie de Mikis. Mikis a lui-même pris la parole et a dit: “Guy a un amour tout particulier pour moi. Qu’on le lui pardonne! Puisqu’en réalité le thème du livre est la Grèce. Il s’agit d’un manuel de l’histoire de la Grèce moderne, écrit avec puissance par un homme qui voit l’histoire d’un esprit critique. Pour la première fois, il y a un équilibre entre ma relation avec la musique et la politique, car je suis compositeur mais aussi citoyen, ce qui va de soi. Pourtant, c’était difficile pour un étranger d’appréhender la réalité grecque, de comprendre les raisons de mes changements et les changements des autres vis-à-vis de moi. Je suis donc devenu quelqu’un dont on écrit la biographie et qui, de temps à autre, sort des pages du livre. Je suis ‘asselidotos’, celui qu’on ne peut pas enfermer dans les pages d’un livre: Chaque fois que Guy pensait qu’il avait formé une image définitive, il trouvait quelque chose de nouveau. Il a rencontré un Protée qui changeait de jour en jour. Il a compris que dans ce pays nous sommes sur du sable mouvant…” (TA NEA)

Extraits traduits par Héraclès Galanakis

 


Suite critiques... Retour (Livres II)... Suite (Liens)...
 

 Illustration



Couverture de l'édition grecque de
"Mikis Theodorakis"

©2003 Guy Wagner PersonnelTheodorakis ProfessionnelLes CyranosPublicationsLiens