Site Internet de Guy Wagner
Personnel Theodorakis Professionnel Les Cyranos Publications Liens


 
Données personnelles VIII


Prise de position personnelle concernant l'Orchestre Philharmonique du Luxembourg


La reconnaissance n'est pas de ce monde, on le sait. Les nouveaux directeurs administratifs en ont encore fourni la preuve.

Dans les milieux intéressés, tout un chacun sait que c’était moi qui, depuis 1997, ai réalisé un site Internet pour l’orchestre, en majeure partie à mes propres frais, comprenant notamment pour chaque chef et soliste, un lien vers un site qui lui est consacré dans l’Internet. Initialement, le site figurait même sur un serveur que je payais.

J’avais pris cette initiative, en accord avec l’ancien administrateur principal, je dis bien, l’ancien, et j’ajoute que les choses se seraient passées différemment si lui n’avait pas pris sa retraite.

En été 2002, la demande est venue de la part des nouveaux responsables de donner un autre "look" au site, et des propositions concrètes leur ont été faites pour un site dynamique au graphisme original et parfaitement adapté aux dernières exigences en matière d'Internet et au concept visuel que l’OPL s’était donné.

A suivi un silence de cinq mois – cinq mois! –, et c’est seulement après avoir de nouveau contacté début décembre 2002 la direction de l’OPL, que j’ai appris qu’elle avait choisi un autre programmeur. C'est son bon droit, d’autant plus que l’on sait que la reconnaissance n'est pas de ce monde. J’avoue néanmoins avoir ressenti cette manière de procéder comme une gifle en pleine figure.

Ainsi l’identité visuelle, tous les imprimés, affiches, brochures, étaient passés aux mains de "Orbite Communication", qui a donc eu aussi gain de cause en matière d’Internet. Le nouveau site, – qui est bien fait, pas de discussion là-dessus, qui, cependant, ne s’ouvre pas avec tous les browsers! – a été réalisé en sous-traitance par "eleven s.a.". Il a mis trois mois à être construit.

Il reste cependant à se demander si les autres journaux et périodiques, qui sont également liés à des groupes d’édition et de presse, laissent faire et continuent à soutenir un OPL, dont les ressources financières pour la promotion et la publicité vont intégralement à la «concurrence», à savoir, l’empire St.-Paul. Pour une institution censée représenter le Luxembourg, une telle façon de procéder est tout simplement malsaine.

Il faut aussi s’interroger si l’appel d’offres et l’attribution se sont faits dans les règles en vigueur pour les établissements publics, fondations et associations sans but lucratif qui dépendent de l’Etat, donc des deniers publics. Qu’au lieu de pavaner, on nous dise donc un peu combien le nouveau look de l’OPL va coûter au contribuable. Voilà une question sérieuse à élucider par l’Inspection Générale des Finances et la Commission concernée de la Chambre des Députés.

Pour moi-même, j’ai tiré les conséquences de l’ingratitude des responsables: Il n'y aura plus aucune collaboration, de quelque sorte que ce soit, de ma part avec eux.

Aux musiciens de l'orchestre, je souhaite un avenir prospère.

Guy Wagner
, déc. 2002

Retour...

 


©2003 Guy Wagner PersonnelTheodorakis ProfessionnelLes CyranosPublicationsLiens