Personnel TheodorakisProfessionnelLes CyranosImagesPublicationsLiens


Présentation d'une Histoire -

Histoire d'une Présentation

par "Les CYRANOS"

Rédaction: Guy Wagner

I.

Introduction

(Michel) Oyez, oyez!
 

Altesses Royales,
Eminences, Excellences,
Gentes dames,
Messeigneurs, Messires,

vous tous qui nous faites l'honneur et le plaisir d'être dans cette salle ruisselante de splendeur...

(Marko)

Une délégation des «Cyranos», la troupe ambulante du LTAM, vous salue tout respectueusement....

(Michel)

Nous avons l'insigne avantage - Marko oyez! oyez! - de vous présenter en de modestes paroles les grands moments de cette soirée qui d'ores et déjà s'est inscrite en lettres d'or dans les annales de notre lieu de travail, - de cette école de la vie et pour la vie qu'est le Lycée Technique des Arts et Métiers, - avant même qu'on n'en eût entamé le déroulement.

(Marko)

En effet, il y a, belle lurette que les plus fins docteurs ès arts culinaires se sont creusé les méninges pour vous mijoter et historier un déjeuner dînatoire, (Michel) - il est bien dix-huit heures passées, n'est-il pas? - qui devrait faire trémousser de plaisir vos papilles gustatives! - et qu'il nous soit permis de prétendre qu'oncques nous n'eûmes droit à pareil festin.

(Ensemble)

Que donc la fête commence!

(Michel)

Voici, pour l'entrée, le Maître de maison, l'amphitryon des lieux centenaires, Messire le directeur, qui vous souhaite, oh, certes, bien mieux que nous, la bienvenue en vous offrant la Coupe Cuvée du centenaire.

Mot de bienvenue de Monsieur Norbert Jacobs, directeur du LTAM.


II.

(Carole)

Pour agrémenter le cours des événements mémorables et pour bien vous mettre en condition pour la suite du festin: De la musique! maestri, car comme l'a dit déjà le grand Paul...- Paul Verlaine: «De la musique avant toute chose.»

(Sindi)

Voici donc,... (Carole) - oyez! oyez! - ...le «Mootz Art Trio»... eh, non! Johann Wolfgang Theophilus, ou Gottlieb, alias Amadeus, le divin, n'est pas revenu parmi nous, mais les musiciens se sont inspiré de son nom et du leur propre pour former un trio qui se compose en l'occurrence, de Marc Mootz, Caroline Mootz-Weyland et Michèle Mootz.

(Carole)

Ils vont vous interpréter: l'Allegro de la Sonate en trio en mi mineur de Georg Friedrich Händel, né à Halle en 1685, décédé à Londres en 1759 et enterré à l'Abbaye de Westminster.


III.

(Marko)

Comme il fut dit: Depuis moult semaines et pendant d'interminables heures, les maître queux se sont mis ensemble pour cogiter sur le contenu et la manière, afin qu'ils vous rendissent ce temps fort de la haute gastronomie aussi alléchant que possible.

(Yves)

Le sieur président du comité d'organisation, le factotum, l'homme aux mille activités, le représentant de la nation et du peuple, l'honorable Nicolas Estgen, vous propose maintenant en hors-d'oeuvre de nos somptueuses cocagnes, les fameuses Têtes de cèpes grillées au foie gras, d'après une recette de l'Ecole Hôtelière dont il a présidé un jour la destinée. Bon appétit!

Allocution de Monsieur Nicolas Estgen, président du comité d'organisation.


IV.

(Conny)

Deux jeunes artistes au talent exceptionnel se mettront maintenant pour vous au piano, ce digne successeur du virginal, de l'épinette, du clavicorde, du clavecin et du pianoforte, et leurs quatre mains vont voltiger sur les touches et faire frémir les cordes, car il est de ces musiciens ,... (Sindi) - oyez! oyez! -...comme l'a écrit Jean Cocteau (dans ses Portraits-souvenirs:) «Le virtuose ne sert pas la musique; il s'en sert.»

(Sindi)

Jhengi Müller et Francesco Schlimé vont vous interpréter: «Little Clock: Valse et tarantella» de Gavrilin... que nous avouons découvrir avec vous.


V.

(Michel)

Vous auriez donc cru que les délicatesses en entrée fussent déjà finies?... Nenni!

(Yves)

Voici, pour relayer les jeunes virtuoses, Madame le Ministre du savoir et des arts, elle-même maîtresse ès touches blanches et noires, qui vous propose comme relevé de ce festin des dieux, les Papillotes de turbot aux passe-pierres. Bon appétit!

Discours de Madame Erna Hennicot-Schoepges, Ministre de l'Education Nationale et de la Formation Professionnelle


VI.

(Alexandra)

Avant que nous n'en venions à la première des pièces de résistance, nous vous proposons le trou normand musical.

(Chantal)

En fait, il ne s'agit pas d'un trou, encore moins est-il normand, mais voici un tout, tout petit morceau de la plénitude musicale que nous a laissée le grand Johann Sebastian Bach, né en la même année de grâce 1685 que maître Händel, dont nous avons déjà fait la connaissance.

(Alexandra)

Le Mootz' Art Trio inerprète pour vous:

l'Allegro de la Sonate en trio en mi mineur de Johann Sebastian Bach, maître de Koethen et de Leipzig, ... entre autres...


VII.

(Yves )

Honoré de Balzac a écrit: "Nous avons fait tant d'histoire que les historiens manqueront".

(Michel)

On eût pu craindre qu'il en fût ainsi pour nous aussi, mais heureusement, il n'en est rien, car voici maintenant, - après les adeptes d'Euterpe, - les fidèles de Clio, la muse de l'Histoire. Ils ont creusé fouillé, exploré les tréfonds, ils se sont, au péril de leur vie, frayé un chemin à travers les méandres et les dédales des archives pour vous narrer les avant, pendant et après des cent ans qui furent aussi les temps d'une... Guerre de cent ans, pleins de hauts faits d'armes, en faveur de l'enseignement et de l'éducation.

(Marko)

Et c'est ainsi que le sieur Marc Thiel nous narrera comment avant ces temps d'avant notre temps, les artisans se sont mis sur les routes de France et de Navarre, tout comme nous les adeptes des trois coups, les fervents des tréteaux...

(Michel)

Quant au sieur Jemp Kunnert, il nous relatera le destin de notre école centenaire en quatre étapes,... mais nous n'allons rien vous dévoiler d'autre de notre fabuleuse pièce de résistance: leragoût d'amourettes aux morilles et aux langoustines... (pour l'un les morilles, pour l'autre les langoustines!...)

(Yves)

Aussi, nous, les disciples de Melpomène et de Thalie, nous retirons-nous sur la pointe des pieds.

Conférence: "100 Joer Handwierkerschoul", par MM. Jemp Kunnert et Marc Thiel, professeurs


VIII.

(Carole)

Re...- Place à la musique, et cette fois-ci, c'est un air moult swinging: «Fatty Fats» de Claude Bolling qui vous délectera.

(Conny)

Fats, nous fait penser à un... «Domino», mais cette fois-ci, il ne s'agit pas de ce «costume de bal masqué, formé d'une longue et large robe à capuchon, ouverte par-devant», comme le définit le Larousse, qu'ont eu du plaisir à porter les comédiens dell'arte, mais d'un grand musicien de jazz...

(Carole)

Et comme l'a écrit Françoise Quoirez, dite Françoise Sagan (dans: Un certain sourire): «La musique de jazz, c'est une insouciance accélérée».

(Conny)

Voici pour votre délectation: Francesco Schlimé et Jhängi Muller avec «Fatty Fats» de Claude Bolling.


IX.

(Alexandra)

Avant que ne s'achève cette première partie, nous prions Son Altesse Royale, le Grand-Duc, d'accepter des mains du sieur Marc Herr, attaché à la direction et responsable de la section artistique, de la dame Carmen Landuyt, professeur d'éducation artistique qui en a dirigé la réalisation, et du jouvenceau Christophe de la Fontaine, l'année passée élève de la 13e et actuellement étudiant à Stuttgart, qui en a effectué la réalisation, - un objet d'art en témoignage de fidélité et de reconnaissance.

(Chantal)

Nous prions l'assistance de rester à sa place quand la direction du LTAM raccompagnera nos illustres hôtes, car la 2e partie va suivre immédiatement.


X.

(Marko)

Voici en guise de médianoche, en ce siècle des images qui bougent - inventées par des Lumière - qui ont ouvert de nouveaux horizons à la gent ambulante, une réalisation au cinématographe, - le cinématographe, dont le privilègeest, selon Jean Cocteau (in: Le Testament d'Orphée), «qu'il permet à un grand nombre de personnes de rêver ensemble le même rêve et de nous montrer, en outre, avec la rigueur du réalisme, les phantasmes de l'irréalité. Bref, c'est un admirable véhicule de poésie.»

(Michel)

Responsable pour la réalisation de cette pièce montée de cent ans de poésie... scolaire ou autrement dit, de: «Grips an de Fangeren», - le sieur Georges Fautsch. Responsable pour le montage, le sieur Michel Bervard.


XI.

(Yves)

Tout a une fin, et que la dernière parole soit à la musique, encore qu'elle soit accompagnée de paroles.

(Marko)

Ces paroles sont d'un auteur national au nom à résonance monarchique: Siggy Koenig.

(Michel)

La musique est d'un compositeur fidèle parmi les fidèles du LTAM, le sieur Julien Hoffmann.

(Alexandra)

Pour l'occasion, il a retrouvé le chemin de l'école où il a si longtemps propagé l'amour des Beethoven, Mozart et Bach.

(Carole)

Il dirigera maintenant pour leur première et unique prestation, qui a de ce fait, une valeur historique, la chorale mixte instaurée ad hoc.

(Chantal)

Le solide fond instrumental sur lequel pourront s'appuyer les innombrables voix de professeurs, chargés de cours, psychologues et élèves, est fourni par l'Ensemble à cuivres du Conservatoire de Luxembourg dirigé par le sieur Charles Konsbruck.

(Sindi)

Voici dans une réalisation exceptionnelle: «D'Lëtzebuerger Handwierkerlidd», ce délice des bosquets en couronnement de notre festin pantagruélique...

(Conny)

... et sur ce, les «Cyranos» baisseront le rideau, en vous remerciant de l'insigne amabilité dont vous leur fîtes témoignage en les écoutant, mais non sans vous signaler qu'une réception est offerte dans les Foyers du Théâtre où vous êtes toutes et tous attendus.

(Tous)

Nous vous tirons notre révérence!
 
 

© Guy Wagner, 1996


Retour...


©2003 Guy Wagner PersonnelTheodorakis ProfessionnelLes CyranosPublicationsLiens