Site Internet de Guy Wagner
Personnel Theodorakis Professionnel Les Cyranos Publications Liens

 
Données professionnelles III

Théâtre d'Esch



Mon logo du Théâtre d'Esch
réalisé par Pit Weyer

"Ce furent sept années heureuses", a écrit Loll Weber à l'occasion de mon dernier concert au Théâtre d'Esch (26.5.1992) avec Fernand Koenig, dont c'était une de ses ultimes prestations, et Walter Civitareale qui y a donné en création sa Sonate "Esch"

J'avais été nommé par le conseil communal eschois, le 1er avril 1985, après avoir été classé premier dans un concours de sélection pour le poste. Déjà à l'époque, je n'avais même pas tous les conseillers de la majorité de mon côté. Q uant à l'opposition, inutile d'en parler, elle gardait encore des rancunes des années 1978-80 où j'étais membre de ce même conseil.

Il faut cependant ajouter que, notamment du côté des conseillers de l'opposition, les esprits se sont calmés rapidement, ma programmation ayant trouvé un accueil très favorable auprès d'eux. Qu'ils en soient remerciés, même si c'est tardivement.

La même chose est d'ailleurs également valable pour un grand nombre de ceux qui m'avaient contesté auparavant. J'ai invité tous les acteurs de la scène culturelle, amis ou adversaires, à se présenter à Esch, et il n'y a guère d'ensemble du pays qui ne s'y soit pas produit au cours des sept années que je dirigeais cette superbe institution.

Il faut dire que dans ma démarche, j'ai trouvé aussi le soutien inconditionnel de l'équipe du théâtre, tout comme du Ministère de la Culture qui, en m'accordant 2 millions LUF de plus pour le budget de la création en 1992, ... a été à l'origine de ma démission! Eh oui!

En effet, le bourgmestre de l'époque, François Schaack, plus préoccupé par son budget que par autre chose, décida que cet argent serait utilisé pour réduire le déficit du Théâtre. Ceci ayant eu comme conséquence que tout ce qui faisait la spécificité du programme d'Esch - son caractère alternatif, sa démarche en faveur des enfants, des minorités ou encore de formes inédites et originales de la création -, a dû être abandonné.

La programmation perdait ma "signature". Ce qui faisait dire aux Eschois que je valais autant qu'un des nouveaux réverbères de la rue de l'Alzette!

Comme de toute façon, je n'étais depuis longtemps plus dans de bonnes grâces ni de la section eschoise du LSAP, dont j'étais membre, ni du bourgmestre qui pensait, semble-t-il, que la culture pouvait se faisait avec un règle à calcul, autant partir...

Malgré cette fin peu réjouissante, je considère les sept ans passés au Théâtre d'Esch de la même façon que Loll Weber: c'étaient des années laborieuses, mais heureuses.

p.s.2005: Il semble que la Ville ait pris conscience de mon engagement, car je viens de découvrir sur le site officiel d'Esch ce qui suit:

"La Maison de la Culture eschoise va accueillir au fil des années plusieurs millions de spectateurs luxembourgeois mais aussi français, belges, allemands ... Ville trois frontières, Esch-sur-Alzette, affirme sa vocation transfrontalière et multiculturelle, et son programme de grande qualité ne cesse de s’élargir, notamment sous l’impulsion dynamique de son deuxième directeur, Guy Wagner."

Merci.


Aperçu du chapitre:

Saison 1985-86....
Saison 1986-87....
Saison 1987-88....
Saison 1988-89....
Saison 1989-90....
Saison 1990-91....
Saison 1991-92....
Saison 1992-93....
Expos Foyers ...
Expos Galerie ...
Expos Theaterstiffchen ...

Expos autres lieux...
Colloque "Europe culturelle 2000"...
Lettre de démission 2002...

Prise de position conc. démission...

Créations à Esch 1985-92...

Suite: Luxembourg '95... LTAM...

 

 Photo

 



Le Théâtre d'Esch

©2003 Guy Wagner PersonnelTheodorakis ProfessionnelLes CyranosPublicationsLiens